Rapports à la conjugalité et à la sexualité chez les personnes âgées

Les résultats d’enquêtes menées en Allemagne sur la sexualité et la conjugalité chez les personnes âgées montrent que, quelle que soit l’orientation sexuelle, les variations de l’activité sexuelle sont bien plus liées au statut conjugal qu’à l’âge. 50% des hommes et femmes de soixante ans qui se déclarent en couple disent avoir une activité sexuelle élevée ! Aussi, c’est avant tout la perte du partenaire (mort, séparation) qui est le facteur principal empêchant les personnes âgées de continuer à avoir des relations sexuelles (72% des célibataires de 60 ans disent n’avoir plus eu de relations sexuelles depuis un an). Or, que ces personnes soient en couple ou célibataires, ils et elles considèrent que la sexualité est quelque chose d’important qui participe de la bonne santé individuelle et de celle d’un couple. Cependant, en Allemagne comme en France, hommes et femmes ne sont pas égaux sur le marché de la sexualité, ni sur celui du couple et encore moins sur celui de la rencontre… Et les choses semblent encore se complexifier lorsque l’on est gay ou lesbienne et âgé-e. En croisant les résultats d’enquêtes menées auprès de personnes hétérosexuelles et de personnes homosexuelles, il est possible de voir qu’en vieillissant les aspirations ne sont pas les mêmes selon que l’on est homme ou femmes, hétéro ou homo. Cependant, une chose semble commune à tous, avec l’âge être en couple est un plus, le ou la partenaire devenant la ressource sociale la plus importante (suivi des enfants et petits-enfants) et cela quelle que soit l’orientation sexuelle. Lire la suite ….

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *