Une archive inédite – Le Journal intime d’Eugène Wilhelm (1866-1951)

Juriste strasbourgeois (juge puis avocat), pionnier de la sexologie naissante et acteur important du mouvement d’émancipation homosexuel allemand de la fin du XIXe siècle jusque dans les années 1930, Eugène Wilhelm (1866–1951) a laissé un journal d’une ampleur et d’une durée inhabituelles, tenu sans interruption notable pendant 66 ans – chose rare pour les journaux intimes, si l’on suit Philippe Lejeune et Catherine Bogaert dans leur monumentale Histoire et Anthologie du journal intime (2006). Commencé en juillet 1885, alors que le jeune Wilhelm est sur le point de passer les examens de l’Abitur allemand, il s’achève, après plus de 7000 pages, six mois avant son décès en 1951. Entre ces deux dates se sont déroulées deux Guerres mondiales, les Alsaciens-Lorrains ont connu trois changements de nationalité, l’Europe et le monde ont connu des bouleversements politiques, socioéconomiques, culturels sans précédents. Wilhelm aura donc vécu, si l’on peut dire, au bon endroit et au bon moment. Écrit en français, son journal constituait un discret moyen de marquer et cultiver sa francophilie, largement répandue dans la bourgeoisie protestante et « vieille-alsacienne » de la Belle Epoque dont il était issu … Lire la suite >> Une archive inedite_Article_Magasin_19eS


Source :

K. Dubout & R. Schlagdenhauffen, “Une archive inédite : le Journal intime d’Eugène Wilhelm (1866-1951)”, Le Magasin du XIXe Siècle, n°4 « Sexorama », 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *