La fabrique des bad boys

– Comment les mecs sont devenus un sujet d’études pour les universitaires ?

“Et si c’était l’heure de la gueule de bois pour les fraternités américaines, ces confréries étudiantes aux noms de lettres grecques qui font régulièrement la une des journaux pour des affaires de viols et d’homicides?

En janvier, la branche de Pennsylvanie de la fraternité Pi Delta Psi a été reconnue coupable d’homicide involontaire après la mort d’un étudiant pendant un bizutage en 2013, et interdite de toute activité pour dix ans.

Univers galvanisé par la testostérone

À ce jugement d’une sévérité sans précédent viennent s’ajouter, un peu partout dans le pays, des mesures pour limiter les débordements des fratsLire la suite de l’article >> http://www.slate.fr/story/160807/recherche-universitaire-virilite-masculinites-domination-masculine/

 

 

via @slatefr” (2018).

Hugo Lindenberg Rédacteur en chef adjoint chez Stylist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *