Journée d’études – Police, justice et homosexualités

« Police, justice et homosexualités. 

Regards historiques, sociologiques et comparatifs » 

Journée d’études qui se tiendra le 15 février 2019 à l’École des hautes études en sciences sociales, 96 boulevard Raspail, Salle des Lombard.

Cette manifestation est organisée et financée dans le cadre d’un « programme formation-recherche » du CIERA, en partenariat avec l’EHESS, l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS), l’Université de Strasbourg et l’Université de Bielefeld. Entrée libre.

   Programme

9h00 Accueil des participant.e.s

Panel 1 : Le contrôle policier de l’homosexualité : approches sociohistoriques (9h30 – 11h00)

  • Romain Jaouen (Sciences Po, CHSP) :

La police des mœurs à l’égard des déviances sexuelles et de genre masculines dans l’entre-deux-guerres.

  • Emmanuel Blanchard (UVSQ, Science po St-Germain-en-Laye, CESDIP) :

Le mauvais genre des Algériens : homosexualités sous surveillance de la préfecture de police de Paris (1930 – 1950).

  • Sarah Kiani (CMB Berlin) :

Homosexualités et surveillance d’État en RDA (1970-1989).

Discussion : Quentin Deluermoz (Université de Paris 13, Pléiade)

Panel 2 : Les militantismes gais et le droit (11h15 – 12h30)

  • Jean Bérard (ENS Paris Saclay), Nicolas Sallée (Université de Montréal, CREMIS) :

Les âges du consentement. Militantisme gai et sexualité des mineurs en France et au Québec (1970-1980).

  • Jean Danet (Université de Nantes, DCS) :

Les effets des mobilisations gais sur l’appareil judiciaire dans le contexte d’un réaménagement du droit pénal : le tournant de la répression à la protection chez les professionnels du droit.

Discussion : Patrick Farges (Université Paris Diderot, USPC)

Pause déjeuner (12h30 – 14h00)

Panel 3 :   La sexualité face à la loi (14h00 – 15h00)

  • Roberto Molina (EHESS, M2 GPS) :

Le traitement de l’homosexualité juvénile par la justice franquiste (1939 – 1975).

  • Loreto Quiroga (EHESS, M2 GPS) :

La loi et travail sexuel : répercussions de l’implémentation de la pénalisation des clients à Paris.

Discussion : Régis Schlagdenhauffen (EHESS, IRIS)

Panel 4 : La condition LGBT+ dans les métiers d’ordre en France et en Allemagne (15h30 – 17h00)

  • Émilie Morand (Paris V, CERLIS) :

Être lesbienne ou gay dans les métiers de l’ordre : une identité mise à l’épreuve.

  • Tatiana Zimenkova (Hochschule Rhein-Waal) et Verena Molitor (Univ. Bielefeld, ZDES) :

Le travail quotidien des policiers LGBT+ en Allemagne.

  • Jérémie Gauthier (Université de Strasbourg, DynamE, CMB Berlin) et Régis Schlagdenhauffen (EHESS, IRIS) :

HomoCop. Condition et cause LGBT+ dans les métiers d’ordre.

Discussion : Mathilde Darley (CNRS, CESDIP)

Organisation : Jérémie Gauthier (jeremie.gauthier@unistra.fr) & Régis Schlagdenhauffen (regis.schlagdenhauffen@ehess.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *