Les enquêtes sur la sexualité en Europe

Les enquêtes sur la sexualité se développent en Europe à partir du début du xxesiècle, au moment où se constitue la sexologie en tant que discipline. Tout d’abord de nature qualitative, elles deviennent statistiques et quantitatives sous l’impulsion de Magnus Hirschfeld, fondateur de l’Institut de sexologie de Berlin. Dédiées dans un premier temps à des populations particulières (les homosexuels, les prostitué·e·s), elles gagnent en diversité suite à la publication aux États-Unis des rapports d’Alfred Kinsey au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. À partir des années 1960 et 1970 les premières enquêtes nationales sont menées en Europe (Suède et France). Puis, à la fin du xxe siècle et au début du xxie, des dispositifs nouveaux permettent de réaliser des enquêtes comparatives et de plus grande ampleur afin de mieux connaître les pratiques et attitudes des Européen·ne·s quant à la sexualité mais aussi de mieux prévenir les infections sexuellement transmissibles.

Lire la suite de l’article sur le site de l’Encyclopédie d’Histoire nouvelle de l’Europe (“Encyclopédie EHNE”) >> https://ehne.fr/article/genre-et-europe/de-la-transition-demographique-aux-revolutions-sexuelles/les-enquetes-sur-la-sexualite-en-europe

Citation : Régis SCHLAGDENHAUFFEN, « Les enquêtes sur la sexualité en Europe », Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l’Europe [en ligne], ISSN 2677-6588, 2016, mis en ligne le 04/12/2019, Permalien : https://ehne.fr/node/2612

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *