Table ronde – Thérapies de conversion

  • Mardi 9 novembre 2021 de 17 à 20 h au Centre de colloques du Campus Condorcet (Auditorium 250 – Place du Front populaire – Aubervilliers)

Électrochocs, lobotomies frontales, « thérapies » hormonales… : dans les années 1970, aux États-Unis, la dé-psychiatrisation de l’homosexualité met progressivement fin à ces pratiques médicales inhumaines, tout en donnant naissance à des mouvements religieux qui prétendent « guérir » ce qu’elles considèrent comme un péché, une déviance inacceptable. Depuis, les plus actives de ces associations – les évangéliques d’Exodus ou les catholiques de Courage – ont essaimé sur tous les continents, à travers une logique de franchises. Bénéficiant d’une confortable notoriété aux États-Unis ou dans l’ultra-catholique Pologne, ces réseaux œuvrent en toute discrétion en France et en Allemagne.

Mais si les méthodes diffèrent, l’objectif reste identique : convertir les personnes homosexuelles à l’hétérosexualité ou, à défaut, les pousser à la continence. Comme Deb, fille d’évangélistes de l’Arkansas ouvertement homophobes, Jean-Michel Dunand, aujourd’hui animateur d’une communauté œcuménique homosensible et transgenre, a subi de traumatisantes séances d’exorcisme. De son côté, la Polonaise Ewa a été ballottée de messes de guérison en consultations chez un sexologue adepte des décharges électriques.

Une table ronde sur les thérapies de conversion est organisée le mardi 9 novembre 2021, à partir de 17 heures, en présence de sociologues, anthropologues et philosophes ainsi que représentants d’association. Des extraits du film documentaire Homothérapies : conversion forcée (Arte), du réalisateur Bernard Nicolas, seront diffusés.

Programme

  • 17h-18h30 – Table ronde présidée par Céline Béraud (sociologue), avec : Franck Bouchetal (sociologue), Cléo Carastro (anthropologue et historienne), Barbara Carnevali (philosophe), Marco Diani (sociologue), Anthony Favier (Association « David et Jonathan »), Régis Schlagdenhauffen (sociologue), Marina Zuccon (Association « Carrefour des Chrétiens inclusifs »)
  • 18h30-19h15 – Projection d’extraits du film de Bernard Nicolas, Homothérapies: conversion forcée
  • 19h15-20h – Débat sur le film documentaire avec le réalisateur Bernard Nicolas et en présence de madame Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances (sous réserve), de Sophie Elizéon, préfète déléguée à la Dilcrah, et des député·es Laurence Vanceunebrock et Bastien Lachaud (sous réserve) qui ont rédigé le rapport parlementaire de 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *